LA FONDATION FRANÇAISE POUR LA RECHERCHE SUR L'ÉPILEPSIE - CASH ÉPILEPSIE

CashEpilepsie

FFRE

La boutique Cash Épilepsie

FFRE

La Fondation Française pour la recherche sur l'épilepsie lance l'opération « Cash Épilepsie » avec Serviceplan

À l’occasion de la Journée Internationale de l'Épilepsie, lundi 11 février 2019, la Fondation Française pour la Recherche sur l'Épilepsie a lancé une opération de communication inédite : « Cash Épilepsie ».

La FFRE, qui soutient la recherche sur l’épilepsie sous toutes ses formes, a décidé cette année de communiquer de façon différente et inattendue, pour faire prendre conscience au grand public de ce qu’est la vie au quotidien des patients épileptiques et lancer un appel aux dons pour la recherche.

L’épilepsie, une peur permanente des manifestations de la maladie.

Les crises d’épilepsies se manifestent le plus souvent par des absences et des pertes de connaissance imprévisibles, qui engendrent des chutes. Selon l’environnement dans lequel elles ont lieu, ces chutes peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves. Ainsi, lorsqu’on est atteint d’épilepsie, le cadre de vie le plus ordinaire et les objets les plus banals du quotidien peuvent s’avérer potentiellement dangereux. Et même pour les patients bien contrôlés par les traitements, la peur de la crise est là en permanence : peur des dangers des crises et du regard des autres sur la maladie.

« Cash Épilepsie » : une fausse boutique pour interpeller sur un danger réel.

Pour illustrer cette réalité méconnue, la FFRE a ouvert àParis le 30 janvier dernier une fausse boutique qui a fait semblant de mettre en vente, trois jours durant, des objets d’occasion à « prix cassés » ... Attirés par ces tarifs, ce sont plus d’une quarantaine de curieux qui ont eu la surprise de découvrir que ces objets avaient tous étécassés ou abimés par leurs précédents possesseurs, àl’occasion d’une crise d’épilepsie. Les potentiels acquéreurs ont alors découvert l’histoire dramatique de ces objets, comme celle de cette table basse cassée par Isabelle, 45 ans, tombée tête la première lors d’une crise qui lui a valu un traumatisme crânien sévère et quinze jours d’hospitalisation.

Le vendeur présent a alors pu sensibiliser les « clients » sur l’épilepsie, et expliquer que face à l’indifférence ou la stigmatisation concernant l’épilepsie, et au manque de financements et de dons, il a fallu utiliser un stratagème choquant pour qu’une telle boutique n’existe jamais.

Ceci dans l’objectif d’interpeller le public, les médias et ainsi faire remonter ce sujet parmi les préoccupations de santépublique prioritaires. Filmés en caméra cachée, ces clients piégés pour la bonne cause sont devenus les protagonistes d’une vidéo originale devenue la nouvelle campagne online de la Fondation : « Cash Épilepsie. Des vies brisées àprix cassés ». Encore méconnue du grand public, l’épilepsie est une maladie neurologique qui affecte plus de 600 000 patients en France et concerne 3 millions de personnes avec les aidants.

Lire Plus Lire Moins

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ

Contact

Perrine Collin

Directrice de la Communication

+33 1 78 42 99 45