Nous utilisons des cookies en vue d’analyser votre navigation sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez cette analyse.
Plus d’informations

EN FR
Loading...

Le magazine Vangardist, Serviceplan et Mediaplus s’affichent contre l’homophobie

Paris, le 16 août 2018 - À une époque où les communautés LGBTQI* peuvent évoluer presque partout librement, le magazine autrichien Vangardist a décidé de dénoncer le fléau de l’homophobie qui persiste dans de nombreux pays, avec une opération de sensibilisation d’ampleur internationale : « The Pink Triangle ». En France, elle se concrétise par une campagne nationale d’affichage signée Serviceplan et déployée pendant le mois d’août 2018 sur 1300 panneaux mis à disposition gracieusement par Decaux et Media Transports via Mediaplus France (*Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, Queer, Intersex).

Cette campagne d’affichage aux accroches provocantes veut interpeller le grand public sur une réalité méconnue. Aujourd’hui encore, les communautés LGBTQI sont victimes de persécution, d’emprisonnement ou de torture dans plus de 70 pays. C’est par exemple le cas en Jamaïque où des femmes sont soumises à des viols collectifs pour les « guérir » d’être lesbiennes, comme le souligne l’une des affiches inspirée d’un article récemment paru dans la presse internationale (sources **).

Julian Wiehl, Rédacteur en Chef du Vangardist, affirme : “Nous savons que les affiches que nous diffusons en France portent des accroches dérangeantes qui ne sont ni faciles à lire, ni faciles à admettre. Malheureusement, elles relatent une réalité dont souffrent les communautés LGBTQI qui sont encore aujourd’hui victimes d’histoires sordides auxquelles les médias laissent peu de place, les considérant comme des faits divers. Par conséquent, peu de gens mesurent à quel point la situation est critique. C’est un sujet grave qui doit être abordé avec gravité. »

Cette campagne invite également à la signature d’une pétition mondiale visant à obtenir des Nations Unies l’inscription des droits des personnes LGBTQI à l’Article 2 de la “Déclaration Universelle des Droits de l’Homme », pétition qui collecte à ce jour 1478 signatures : https://pinktriangleissue.com

Avec cette opération d’ampleur, le « Pink Triangle » (ou Triangle Rose) est en train de devenir le symbole de la lutte contre les violations contemporaines des droits des LGBTQI dans le monde, en mémoire du triangle rose que les prisonniers homosexuels étaient contraints de porter comme marqueur de leur sexualité pendant la Seconde Guerre Mondiale, notamment dans le camp de concentration autrichien de Mauthausen. Le Magazine autrichien Vangardist a décidé de se soulever contre cette terrible réalité au mois de mai dernier en publiant « The Pink Triangle Issue », un numéro spécial visant à raviver la lutte contre la violation des droits des communautés LGBTQI. La publication de cette édition spéciale marquait alors le point de départ de cette campagne internationale visant à reléguer au passé le fléau de l’homophobie.

*Lesbian, Gay, Bisexual, Transgender, Queer, Intersex

 

**  Sources des annonces

L’époque où on torturait les homosexuels n’est pas si lointaine. Elle est à 3 heures d’avion.
L’homosexualité est encore considérée comme un crime dans plus de 70 pays. https://www.theguardian.com/world/2017/jul/27/gay-relationships-still-criminalised-countries-report

Pour qu’une femme aime les hommes, rien ne vaut un viol collectif
En Jamaïque où des femmes sont soumises à des viols collectifs pour les « guérir » d’être lesbiennes http://www.marieclaire.co.uk/news/corrective-rape-first-person-6626

 

Signez la pétition et découvrez le film « Pink Triangle Issue » sur : https://pinktriangleissue.com
#PinkTriangleIssue #PinkTriangleParis #EndHomophobia
https://vangardist.com

Contact

Perrine Collin

Perrine Collin
Directrice Communication

+33 1 78 42 99 45

E-Mail: p.collin(a)serviceplan.fr